pnx

| 35 invité(s) et 0 membre(s)

Objectif 13 Assurer la tranquilité des aires de reproduction et des territoires de chasse des grands rapaces, en particulier l'Aigle royal et le Gypaète barbu


Les pratiques sportives aériennes, comme le parapente ou le vol à voile, ou encore les pratiques
d’escalade, ne doivent pas porter atteinte à un équilibre établi à l’échelle du parc, à ce jour favorable à la réimplantation du gypaète barbu et à la bonne santé de l’aigle royal. Le dérangement par des survols motorisés est également à limiter et à encadrer.

Les pratiques pastorales peuvent trouver dans les grands rapaces et notamment les vautours, des
auxiliaires, du fait de leur capacité à faire disparaître rapidement des cadavres d’animaux. Une
sensibilisation est menée sur le sujet de manière à anticiper les conflits d’usage. L’abandon des
cadavres d’animaux domestiques au profit des vautours est encouragé dans le respect des règlements sanitaires en vigueur.

Action contractuelle 20 Sensibiliser aux rôles écologiques et à la fragilité des grands rapaces
Le rôle de ces espèces dans les écosystèmes est largement méconnu. Les rapaces souffrent aussi des mauvaises connaissances sur leur biologie et leur fragilité (faible fécondité, reproduction incertaine,…). La communication sur le sujet doit s’adapter au plus près des publics visés : éleveurs (sensibilisation sur le rôle des vautours), pratiquants d’activités sportives (facteurs de dérangements),… A travers un dialogue direct avec les acteurs, on recherche une diminution du dérangement des espèces et une réduction des causes anthropiques des échecs de reproduction.

pages 52 et 53

Dernière mise à jour :
22-09-2016 20:14
Auteur :
Olivier Caligari
Révision:
1.2
Moyenne des notes :0 (0 Vote)

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement

Chuck Norris has counted to infinity. Twice.