pnx

Objectif 1.II Conserver et mettre en valeur les patrimoines exceptionnels du coeur


La forte valeur patrimoniale des îles s’exprime par la combinaison unique de monuments militaires, «sentinelles de pierre» imposantes, émergeant de la forêt méditerranéenne dense ou posés sur le rivage. Les forts du XVIème au XIXème siècle sont autant de jalons historiques qui marquent le paysage des îles qu’ils avaient vocation à protéger. Plus discrètes, les traces d’exploitations agricole et industrielle se fondent dans la végétation naturelle et marquent les sentiers de randonnée de pauses historiques.

Les traces du premier village phocéen de Porquerolles dans l’anse de la Galère vers la fin du IIème siècle avant JC et les habitats modestes réalisés au fond des baies de Port-Man et Port-Cros à la même époque, attestent de la présence des Grecs et de l’importance du commerce notamment maritime aux abords des îles. Cette importance se retrouve dans la richesse du patrimoine archéologique terrestre et sous-marin. Face à la diversité et à la richesse de ces patrimoines exceptionnels, la priorité est de sauvegarder le patrimoine bâti à travers:

  • la réhabilitation, l’entretien et la valorisation du patrimoine militaire ;
  • la réhabilitation et la valorisation du patrimoine industriel et du patrimoine agricole.

Les projets de réhabilitation et de valorisation du patrimoine militaire s’inscrivent dans une logique d’usage public des forts. Ces projets s’appuieront sur un partenariat fort entre le conservatoire du littoral et le parc national de Port-Cros et la définition d’une stratégie commune de valorisation du patrimoine bâti militaire des îles. Les projets de valorisation tiendront compte du principe de gestion des îles basé sur le “gradient de naturalité” qui prévoit une moindre artificialisation des espaces à mesure qu’on s’éloigne des villages.

Les travaux de sauvegarde ou de réhabilitation à mener s’inspirent des techniques traditionnelles, respectent les formes, les couleurs, les modes d’implantation et la spécificité du bâti originel. A cet égard, l’établissement public du parc national a vocation à poursuivre l’expérimentation dans l’amélioration des techniques de restauration et à transférer son savoir-faire. Pour ce faire, il cherchera à s’associer autant que possible avec des organismes en charge d’insertion pour allier réhabilitation traditionnelle du patrimoine avec une dimension sociale et éducative.

Moins tangible mais tout aussi prégnante, la mémoire de la création artistique, notamment littéraire, avec la présence d’une véritable communauté d’auteurs liés à la Nouvelle Revue Française et aux éditions Gallimard séjournant dans les forts de Port-Cros dans l’entre-deuxguerres, appelle à mettre en valeur les îles comme lieux de contemplation, de création, d’inspiration, de transmission de la pensée et de l’écriture, sur le lien entre l’homme et la nature.

En ce qui concerne le patrimoine immatériel, l’objectif est donc de dynamiser le patrimoine culturel des îles notamment lié à leur passé littéraire.

La valorisation de l’ensemble de ces patrimoines est à poursuivre sur la base d’un schéma d’interprétation conçu à l’échelle du nouveau périmètre du parc. La réalisation du schéma d’interprétation constitue un préalable essentiel à la mise en valeur efficace des patrimoines.

 

6 mesures partenariales

 

Rôle de l’établissement public

Contribution des communes

adhérentes

Principaux autres partenaires

1.II.1 Restaurer, sauvegarder et faire vivre le patrimoine bâti remarquable des coeurs.

Sur Port-Cros, quatre forts sur les cinq sont propriétés de l’établissement public:

- le fort du Moulin qui domine le village est en partie privé et le fort de la Vigie est propriété de la défense.

- Les quatre batteries de l’îlot de Bagaud, situées en réserve intégrale, n’ont pas

vocation à être restaurées.

Sur Porquerolles cinq forts, sur les onze que compte l’île, sont propriété de l’établissement public : les forts du Grand Langoustier et du Lequin sont propriétés du conservatoire du littoral, d’autres sont en cours de transfert (fort de l’Alycastre, batterie haute des Mèdes, batterie basse des Mèdes) ou en discussion entre le ministère de la défense et le conservatoire du littoral (fort du Bon Renaud).

L’établissement soutient le conservatoire du littoral dans ses objectifs

d’acquisition foncière sur les îles. Une réflexion conjointe est en cours pour la définition d’une stratégie de valorisation des éléments du patrimoine bâti militaire, pérennisant les vocations actuelles de certains forts et visant à déterminer les vocations futures des autres après réhabilitation. Le petit patrimoine bâti (aqueduc, murets, puits, usine de soude.) doit également faire l’objet de mesures de sauvegarde notamment à travers le montage de projets d’insertion

Maîtrise d’ouvrage

Appui technique au conservatoire du

littoral dans la maîtrise d’ouvrage qu’il assure

Définition et mise en oeuvre de la stratégie de valorisation du

patrimoine par :

- conception et réalisation des projets de réhabilitation, de restauration ou de mise en sécurité

- montage de projets de partenariat alliant restauration du patrimoine et projet de réinsertion professionnelle

- définition et adaptation aux

vocations futures : résidence

d’artiste, espaces muséographiques

historiques, espace de vie et de lien social, site pédagogique, hébergement

Soutien et participation à la démarche

Aide à la gestion selon les projets

CELRL, STAP

DREAL

Partenaires privés et associatifs

Habitants

1.II.2 Coeur et AOA île: Élaborer un schéma

d’interprétation des patrimoines des îles, pour

en faire connaître et valoriser les richesses des

patrimoine naturel, culturel, matériel et immatériel. La carte des éléments du patrimoine bâti et culturel du Levant en annexe 1 constitue une première base de travail du patrimoine à valoriser sur cette île.

Coordination et mise en oeuvre de la démarche

Poursuite des inventaires sur le petit patrimoine matériel et immatériel culturel des coeurs

Réalisation et mise en oeuvre d’un schéma d’interprétation à l’échelle des trois îles.

Valorisation par différents moyens : signalétiques d’information , sentiers

de découverte historique, ouverture au public, ouvrage, coordination de la promotion

Mise en valeur des patrimoines caractéristiques par la mise en oeuvre d’actions thématiques ciblées (exemple : la littérature sur Port-Cros)

Participation de la commune à la

définition et à la mise en oeuvre des projets d’interprétation et de valorisation des patrimoines

Contribution à l’inventaire

STAP

Partenaires associatifs

Habitants

Offices de tourisme

Modalités réglementaires (MARCoeurs) concourant à l’atteinte de cet objectif :

MARCoeur 2 Atteintes aux patrimoines

MARCoeur 4 Inscriptions, signes ou dessins

MARCoeur 8 Protection ou conservation d’éléments du patrimoine naturel, historique, architectural ou archéologique

MARCoeur 12 Règles particulières applicables à l’ensemble des travaux, constructions et installations

MARCoeurs 13 et suivants Travaux, constructions et installations pouvant être autorisés par le directeur

Dernière mise à jour :
13-09-2016 23:55
Auteur :
Salamatou SEYDOU
Révision:
1.0
Moyenne des notes :0 (0 Vote)

Vous ne pouvez pas commenter cet enregistrement

Chuck Norris has counted to infinity. Twice.

Enregistrements dans cette catégorie...

Nuage de tags

FAQs épinglées